Le R.M.S. Carpathia
ou
le "bateau des veuves"

 

Les thèmes ...

Le R.M.S. Carpathia

Le Commandant Rostron

Au secours du Titanic

Témoignage

 

Après le sauvetage des passagers du Titanic,
le
Carpathia s'apprête à reprendre son voyage

 

 

Le R.M.S. Carpathia

Le Royal Mail Steamer Carpathia, paquebot transatlantique à deux hélices appartenant à la compagnie Cunard Line et construit par les Chantiers Swan & Hunter de Wallsend-on-Tyne près de Newcastle, est lancé le 6 Août 1902.
Il possède une jauge brute de 13 603 tonnes et mesure 170 m de long pour 19,5 m de large. Son unique cheminée est de couleur rouge avec une manchette noire et, plus bas, 3 lignes noires. Ses superstructures sont blanches, sa coque est noire et rehaussée d'un filet blanc et la flottaison est rouge. Il possède 4 mâts et est est équipé de 18 canots de sauvetage capables de contenir 1072 personnes.
Sa vitesse de croisière est d'environ 14 nœuds avec un maximum de 17,5 nœuds.

Son voyage inaugural a lieu le 5 Mai 1903, de Liverpool à New York via Queenstown.
Il effectue alors le transport d'émigrants, en majorité Hongrois, d'Italie en Amérique ainsi que des croisières d'été en Méditerranée.
Sa capacité est de 1704 passagers: 204 en 2
ème Classe et 1500 en 3ème Classe.
En 1905, il est remis en état et, selon la Cunard Line, sa capacité d'accueil est portée à 100 passagers en 1
ère Classe, 200 en 2ème Classe et 2250 en 3ème Classe (ces chiffres semblant élevés pour un paquebot de ce tonnage). Les chiffres respectifs de 150, 50 et 1800, donnés par James Bisset, 2ème Officier à bord du Carpathia en 1912, sont probablement plus exacts.
En 1909, il est exclusivement affecté en Méditerranée pour le transport des passagers et des émigrants de l'Adriatique, et revient à Liverpool en fin de chaque année pour réparation.

Le 11 Avril 1912, le Carpathia, avec à son bord 743 passagers (128 en 1ère Classe, 50 en 2ème Classe et 565 en 3ème Classe) et 307 membres d'équipage, quitte le port de New York à destination de Gibraltar, Gènes, Naples, Trieste et Fiume. Fort heureusement, les deux tiers de ses aménagements inférieurs étaient vides.

Le 15 Avril 1912 à midi, le Carpathia, alerté par les messages radio provenant du Titanic qui vient de heurter un iceberg, se rend au plus vite sur les lieux de la catastrophe. Etant alors éloigné de 58 milles, il ne peut qu'arriver après le naufrage et recueillir 711 passagers et membres d'équipage.
Pour lire quel fut le rôle du
Carpathia dans le sauvetage, cliquez ici.

 


Le R.M.S. Carpathia

 

Au début de la 1ère Guerre Mondiale, le 5 Septembre 1914, le Carpathia est condamné par le gouvernement italien pour transport illicite d'émigrants.
Il continue cependant son service commercial en Méditerranée pendant la guerre puis, en 1915, est affecté sur le trajet de New York et Boston vers Liverpool.
Bien qu'il ait été conçu pour être converti dans le transport de troupes, il ne fut jamais utilisé comme tel.

Le 17 Juillet 1918, sous le commandement de William Prothero et alors qu'il fait partie d'un convoi commercial à destination de Boston, il est touché par 2 torpilles tirées par le sous-marin allemand U-55. Il se trouve alors à la position 49°28' Nord et 19°46' Ouest, soit à environ 220 km à l'ouest de l'îlot de Fastnet, Irlande. Une 3ème torpille l'atteint une heure plus tard, au moment où les 11 canots de sauvetage sont remplis.
5 hommes d'équipage, sur 223, sont tués par les explosions.
Le reste de l'équipage et les 57 passagers sont récupérés par le
H.M.S. Snowdrop et ramenés à Liverpool.
Le
Carpathia coule le jour même à 12 h 40, environ 2 h 30 après l'impact de la 1ère torpille.

 


Le naufrage du R.M.S. Carpathia photographié depuis le sous-marin U-55 et le lieu de l'épave

 

Le 9 Septembre 1999, la National Underwater & Marine Agency (NUMA) annonce avoir découvert l'épave du Carpathia par 156 m de fond, grâce à une recherche effectuée par sonar, et l'avoir inspectée au moyen d'engins télécommandés. Le 22 Septembre 2000, la NUMA annonce avoir filmé les premières images vidéo de l'épave.
L'épave git debout et semble intacte, excepté d'énormes déchirures sur la coque provoquées par les 3 torpilles et l'explosion des chaudières au moment du naufrage.
Le Président de la NUMA est Clive Cussler, auteur de l'ouvrage de fiction "Raise the Titanic" ("Renflouez le Titanic").

Le 21 Juin 2001, la Société RMS Titanic Inc., sauveteur en possession de l'épave du Titanic, annonce l'acquisition de celle du Carpathia.
En Février 2007, RMS Titanic Inc. revend, pour 3 millions de dollars, ses droits de propriété sur l'épave du Carpathia à la Société américains Seaventures. Par un contrat séparé, s'élevant à 1,5 millions de dollars, Seaventures lui achète aussi une option pour exposer conjointement des objets retrouvés sur le Carpathia et le Titanic.

 

Le Commandant Rostron

Arthur Henry Rostron est né à Astley Bridge, Bolton, Lancashire, Angleterre le 14 Mai 1869.
En 1912, il demeure à Woodville, Victoria Road, Crosby.

 


Arthur Henry Rostron

 

A l'âge de 13 ans, il prend la mer à bord du navire-école Conway. 2 ans plus tard, il devient apprenti à la Waverley Line à bord du Cedric the Saxon et parcourt toutes les parties du monde.

Après 3 années, il devient second maître à bord du trois-mâts Red Gautlet appartenant à la même compagnie. Pendant un orage au sud de la Nouvelle Zélande, le bateau se couche sur le flanc; c'est là que Rostron se sentira le plus proche de la mort.

Après avoir passé 2 ans 1/2 comme second maître, il est promu maître avant de quitter la Waverley Line et d'embarquer sur le Camphill.

En Décembre 1894, Rostron passe un certificat supplémentaire de maître. En Janvier 1895, il entre à la Cunard Line et obtient le grade de 4ème Officier à bord de l'Umbria puis sert à bord de plusieurs navires.

En 1907, il est nommé 1er Officier du Lusitania mais, la veille de son départ pour le voyage inaugural, il est transféré sur le Brescia comme Commandant. Pendant plusieurs années et sur plusieurs navires marchands, il effectue le service vers la Méditerranée.

En 1911, il prend son premier commandement d'un paquebot effectuant le transport de passagers, le Pennonia, sur le trajet New York - Méditerrannée.

Homme organisé et énergique, Arthur Rostron ne tarde pas à être surnommé par ses hommes "l'étincelle électrique".

Appartenant à la Royal Naval Reserve, Rostron est contraint de quitter momentanément la Cunard pour servir dans la British Navy pendant la guerre russo-japonaise. Après son retour, le 18 Janvier 1912, il prend le commandement du transatlantique Carpathia. Durant près de 4 mois, il effectue le service régulier entre New York et Fiume, emmenant des émigrants vers l'Amérique et des touristes américains vers l'Europe. C'est ainsi que, le 11 Avril 1912, le Carpathia sort du port de New York avec 740 touristes à bord.

C'est pendant ce voyage que survient le drame du Titanic. Pour lire quel fut le rôle du Commandant Rostron, cliquez ici.

Après un an de commandement du Carpathia, Rostron est transféré sur le Caronia. De 1913 à 1914, il commande plusieurs navires dont le Lusitania. Lorsque la guerre éclate, il effectue du transport de troupes à bord de l'Aulania.

Entre 1915 et 1916, il revient sur le Mauretania qui a été converti en navire-hôpital. Après plusieurs autres commandements, il revient à nouveau sur le Mauretania qui, entre temps, a été armé, pour effectuer le transport d'hommes de troupes.

En Janvier 1919, le Mauretania est relevé du service de guerre et reprend ses activités de transport de passagers vers New York.
Rostron reste sur le
Mauretania jusqu'en Juillet 1928 et remporte plusieurs fois le "Ruban Bleu" de la traversée de l'Atlantique.
Il devient alors Commodore de la flotte de la Cunard.
Fin Décembre 1918, il est retenu comme Capitaine sur la liste des suppléants de la Royal Naval Reserve.

Arthur Rostron est réputé pour sa capacité à prendre rapidement les bonnes décisions et pour son commandement énergique. Ce qui lui vaut d'être surnommé "l'Etincelle électrique" par ses collègues de la Cunard.

Pour honorer son travail de sauvetage à bord du Carpathia, le Commandant Rostron est récompensé, en Mai 1912, au nom des survivants reconnaissants, par une coupe de l'amitié en argent et une médaille représentant le Carpathia naviguant parmi les glaces, remises par "Molly" Brown.
320 autres médailles sont aussi remises aux membres de son équipage: 5 médailles en or pour les Officiers, les autres en bronze pour les membres de l'équipage. A l'avers de chacune, on remarque le
Carpathia, immobile au milieu des glaces flottantes, tandis que cinq canots remplis de rescapés s'en approchent à la rame. En haut, se trouve la tête du Dieu Neptune dont les favoris serpentent jusqu'à frôler les queues de deux gros poissons dont les têtes sont séparées par une ancre à jas et une lance de métal.
Le revers porte le nom de la personne à laquelle elle est destinée, ainsi que l'inscription suivante: "Offert au capitaine, aux officiers et à l'équipage du
RMS Carpathia en reconnaissance de leur bravoure et de leurs services héroïques, par les survivants du SS Titanic, le 15 Avril 1912".
Tous les membres d'équipage du Carpathia reçurent aussi un supplément de 2 mois de salaire.

 


Le Commandant Rostron reçoit
les remerciements de Molly Brown
au nom des survivants

 


Médaille offerte au Carpathia par les rescapés du Titanic

 

Le Commandant Rostron est ensuite reçu à la Maison Blanche par le Président Américain Taft qui lui remet la Médaille d'Honneur du Congrès, le plus grand compliment qui pouvait lui être fait. Un artiste fut aussi chargé de sculpter de lui  un médaillon qui fut placé dans la Galerie des Célébrités du New York City Hall, honneur jamais accordé jusque-là à un citoyen britannique. Il sera couvert d'honneurs le reste de sa vie:

Sir Arthur Rostron prend sa retraite à Southampton en Mai 1931. Pendant celle-ci, il reste actif dans le Club des Capitaines de la Marine Marchande de Southampton, ainsi que dans la British Legion.
Il tombe malade au cours une visite qu'il effectue avec son épouse Ethel chez leur fille Margaret.
Victime d'une pneumonie, il décède à Chippenham le 4 Novembre 1940, à l'âge de 71 ans.

 

Au secours du Titanic

La nuit du 14 Avril 1912, le Commandant Rostron dort dans sa cabine. L'opérateur radio Harold Thomas Cottam est sur le point de faire de même lorsqu'il entend, à 0 h 35, un appel de détresse du Titanic. Il fait irruption dans la cabine de Rostron et l'informe du message reçu. Le Commandant Rostron fait immédiatement mettre toute la vitesse et le cap sur la dernière position connue du paquebot, distante de 58 milles, puis il s'habille.

Son souci immédiat est la glace: le même iceberg qui a coulé le Titanic peut aussi envoyer son navire par le fond.

 


Harold Thomas Cottam
Opérateur radio

 

Rostron ordonne d'évacuer le pont, d'y installer des projecteurs, de préparer tous les canots de sauvetage et tous les vêtements disponibles, de mettre en place le long de la coque des échelles de corde et des fauteuils de sauvetage pouvant être hissés à bord, ainsi que de lancer des fusées tous les quarts d'heure.
Il réquisitionne tous les médecins se trouvant à bord et tous les médicaments nécessaires aux soins des rescapés blessés ou malades.
Il ordonne au Commissaire de bord et au Chef Steward de se rendre aux coupées pour accueillir les naufragés, aux stewards de préparer café, soupe, etc. dans les salons.
Tous les locaux, cabines, fumoirs, bibliothèque, salles à manger doivent être utilisés.
Voici le détail des ordres qu'il donne:

 

Rostron fait aussi prendre les dispositions pour qu'un office religieux ait lieu.

Très croyant, après qu'il ait donné tous les ordres et pris toutes les dispositions pour recevoir les rescapés dont il ignore le nombre, on le voit marcher vers un endroit où il pensait passer inaperçu, courber la tête et dire une longue prière.

A 4 h 00, le Carpathia arrive sur le lieu du naufrage après s'être frayé un chemin dans le champs de glaces et rencontré de nombreux icebergs. Le premier rescapé monte à bord à 4 h 10. Le dernier sera le 2ème Officier du Titanic, Charles Lightoller.

Le Carpathia récupère les survivants et 13 canots de sauvetage du Titanic.
711 personnes sont sauvées tandis que 1490 ont péri.

 


A bord du Carpathia, les passagers apportent
leur aide aux naufragés du
Titanic

 

Après avoir récupéré les naufragés, Rostron envoie chercher le pasteur Roger Anderson, rassemble les passagers dans le grand salon et fait dire un service religieux à la mémoire des morts.

N'ayant pas les ressources nécessaires pour se rendre en Europe, faute de place suffisante, le Commandant Rostron décide de revenir à New York.
Pendant le voyage de retour, 4 h sont nécessaires à contourner la banquise.

A bord du Carpathia, Rostron persuade Harold Bride, 2ème opérateur radio du Titanic, de se joindre a Cottam à la station radio, après qu'il se soit fait soigner ses pieds gelés.
Cottam est, en effet, assiégé de demandes d'informations.

Lors de l'arrivée du Carpathia à New York, le Jeudi 18 Avril 1912, la nouvelle de l'horrible tragédie était déjà parvenue. Le Carpathia commence par débarquer les 13 canots du Titanic au quai de la White Star Line puis se dirige vers le quai de la Cunard où il accoste à 21 h 30.

 


Dès son arrivée à New York, le Carpathia met à l'eau
les 13 canots du
Titanic qu'il a recueillis

 

Après le débarquement du dernier survivant, sous une pluie battante, et le témoignage du Commandant Rostron devant la Commission d'Enquête du Sénat Américain, le Carpathia reprend son service habituel.

 


Le Commandant Rostron et ses Officiers

 

Dans une lettre, l'un des survivants, Adolphe Saalfeld, président de l'entreprise de produits pharmaceutiques et de distillerie Sparks, White & Co. Ltd. de Londres, écrivit:
"
Le Capitaine et les Officiers du Carpathia ont fait tout leur possible pour nous installer confortablement et, à ceux qui étaient malades ou blessés, ont apporté leurs soins les plus affectionnés".

 

Témoignage

Le 18 Avril 1912, à son arrivée à New York, un passager du Carpathia fit la déclaration suivante:

"J'ai été réveillé le matin à 0 h 30 par un vacarme sur les ponts qui était inhabituel. Il n'y avait pas d'agitation, cependant. Le bateau avançait encore. Je prêtai peu d'attention au tapage et me rendormis. A environ 3 h, je fus à nouveau réveillé et je remarquai que le Carpathia était arrêté. Je montai sur le pont et découvris que notre navire avait changé de cap. Des canots avaient été aperçus et commençaient à arriver un par un. Il y en avait 16 en tout. Le transfert des passagers fut bientôt effectué. Ce fut une vision pitoyable. Des cordes furent nouées autour de la taille des adultes pour les aider à grimper le long des échelles de corde. Les petits enfants et les bébés furent hissés sur notre pont dans des sacs. Quelques personnes étaient en tenue de soirée tandis que d'autres portaient leurs vêtements de nuit ou étaient enroulées dans des couvertures. Elles furent dirigées en hâte dans le salon pour prendre un petit déjeuner chaud dont elles avaient grand besoin car elles avaient passé de une à cinq heures dans des canots à ciel ouvert, dans l'air le plus mordant que j'ai jamais rencontré. Il y avait des maris sans femme, des femmes sans mari, des parents sans enfants, mais on n'entendit aucune manifestation ni aucun sanglot. Les gens prononçaient à peine un mot et semblaient être assommés par le choc de leur aventure. Immédiatement après la fin du petit déjeuner, un service religieux eut lieu dans le salon. L'une des femmes et trois parmi les autres venant des canots moururent aussitôt après avoir atteint notre pont et leurs corps furent jetés à la mer à 5 h de l'après-midi. Les rescapés n'avaient pas d'autres vêtements que ceux qu'ils portaient et un Comité de Soutien fut constitué, nos passagers contribuant suffisamment pour satisfaire leurs besoins immédiats. Les survivants étaient si proches du navire en train de sombrer qu'ils craignaient que les canots soient aspirés par le tourbillon. Pendant notre retour à New York, nous naviguâmes en bordure du champ de glaces qui s'étendait aussi loin que l'œil put voir. Au nord, on ne voyait pas du tout d'eau bleue et, une fois, j'ai compté 13 icebergs."

 

La coupe remise au Commandant Rostron par les survivants reconnaissants du Titanic est restée à bord du Carpathia jusqu'à son torpillage. Elle se trouve normalement encore dans la timonerie, si l'épave n'a pas été pillée.

 

Chronologie

Début de page
Page d'accueil